Ces avocats assassinés, emprisonnés, persécutés 190/2020 OBSAV4

 

 

LIBYE – 10 novembre 2020 

Hanan al-Barassi

Fervente militante féministe, l'avocate libyenne abattue dans sa voiture en plein centre de Benghazi.

 Hanane al-Barassi, 46 ans, a été abattue alors qu’elle descendait de sa voiture dans la « rue 20 » - une rue commercante du centre-ville de Benghazi- par des hommes armés qui ont ouvert le feu sur elle. Selon les témoins, ce sont trois hommes armés qui ont été vus sortir des voitures différentes et tirer des rafales sur leur victime.

Quelques minutes auparavant, elle avait en live une vidéo sur Facebook, dans laquelle elle critiquait, assise dans une voiture face à la caméra, des groupes armés proches du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de la partie Est du pays, en se déclarant « menacée ».

Précédemment, alla avait déclaré à plusieurs reprises qu'elle avait reçu des menaces de mort si elle continuait à accuser les fonctionnaires à Benghazi de corruption et de vol de l'argent public.

Fervente militante féministe, Hanane al-Barassi, issue d’une tribu influente de l’Est libyen, donnait constamment la parole à des femmes victimes notamment de de harcèlement sexuel pour leur permettre d'obtenir l'argent alloué à leurs maris décédés en combattant sous le commandement de Khalifa Haftar dans la guerre de Tripoli.violences dans des vidéos qu’elle diffusait ensuite sur les réseaux sociaux.

Deux jours plus tôt , elle était apparue dans une séquence disant que sa fille avait échappé à une tentative de meurtre, ajoutant qu'elle allait révéler qui était derrière cela  malgré les tentatives des responsables pro-Haftar de la faire taire. Elle avait annoncé qu’elle publierait une vidéo exposant la corruption du fils de Khalifa Haftar, Saddam Haftar, le scandale de sa récente promotion militaire et la richesse nouvellement acquise de sa famille.[L’Observatoire IDHAE – Cas 190 de 2020].